Julien en Corse (décembre 2017)

Me voilà de retour pour vous raconter la suite de mon séjour en Corse. Je vais commencer par le seul point négatif : c’est qu’il passe beaucoup trop vite ahah. Quand on est à la casa murza, on ne voit pas le temps passer, tellement on prend le temps de vivre, d’apprécier les choses simples et de contempler des paysages qui méritent chacun un moment d’arrêt pour les contempler.

Maintenant, abordons les points positifs et Dieu sait qu’il y en a. Mais je vais devoir vous les résumer en quelques lignes. Concernant le jardin ainsi que les travaux extérieurs, nous avançons bon train. C’est très agréable car le jardin est tellement grand que l’on y découvre encore de nouvelles choses, même après 4 semaines. Il faut regarder de partout. D’ailleurs, si vous avez l’occasion de vous y promener, ouvrez l’œil et prêtez attention où vous mettez les pieds. Vous serez surpris de voir de nombreuses jeunes pousses de quelques centimètres à peine, d’observer la diversité des insectes et de pouvoir sentir les parfums et arômes qui embaument les lieux. A tous les amoureux de la nature, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Pour parler plus techniquement voilà un résumé des tâches variées que j’ai eues à faire lors de mon passage : élagage et broyage de branches ; préparation de zones de cultures avec retenue de terre (eh oui le terrain n’est pas tout plat) ; préparation de compost et fumiers pour l’année prochaine ; … Mais attention, ne croyez pas non plus qu’ils m’exploitent, loin de là. Quand je travaille ce sont généralement des demi-journées. Après, libre à moi de faire ce qu’il me plaît : continuer à travailler, me balader, courir, faire du vélo, …

Les we, ou les jours de très beau temps, nous partons en promenade à 3 et visitons des endroits magnifiques tels que : l’ancien village de Muna ; la vallée du Liamone ; le village d’Evisa avec sa fête du marron et du champignon le dernier we de novembre ; le col de Vergio avec sa vue enneigée magnifique qui surplombe tout le paysage ; les fameuses calanches de Piana dont j’avais déjà entendu parler maintes et maintes fois ; … Toutes les sorties étaient aussi merveilleuses les unes que les autres. Mon appareil photo aura d’ailleurs été plus que rentabilisé. En tout cas, si vous avez envie de bouger, et je vous le recommande, demandez donc conseil à Bernard et Michel. Croyez-moi, ils connaissent bien leur région.

Petit conseil d’ami, j’ai été là du 12 novembre au 18 décembre, et il n’y avait pas beaucoup de touristes. Je vois cela comme un avantage puisque cela permet de prendre son temps, de savourer le calme et les vues incroyables mais également d’éviter les foules de touristes. De plus, le soleil est encore plus que présent : j’étais la plupart du temps en t-shirt et en short mais parfois on supporte son pull quand même, surtout en soirée.

Durant mes temps libres, Bernard m’apprend régulièrement le concept de «  permaculture » de manière théorique. Je me crois parfois à l’école, mais il a un esprit pédagogique et est bon professeur (il faut dire qu’il a un bon élève ahah). Michel, lui, a accepté de me donner quelques cours de cuisine et nous avons donc réalisé quelques recettes ensemble. Il regorge de bonnes recettes, tant pour les plats, que les desserts et patisseries. J’ai même eu l’occasion à plusieurs reprises de faire du pain, que nous dégustions au petit-déjeuner. Mmmmmmhhhh.

En parlant de ça, je ne pense pas avoir perdu 1 seul gramme depuis mon arrivée. Il faut dire que Michel nous concocte des plats délicieux et variés. C’est d’ailleurs souvent avec impatience que j’attends de voir les assiettes arriver. Donc si vous en avez l’occasion, je pense que prendre la formule avec le diner chez eux en vaut la peine. Vos papilles s’en souviendront…

Concernant mon logement, ils m’ont mis à disposition la chambre insolite qu’ils appellent la « roulotte ». C’est vraiment génial comme endroit car je dispose de tout le nécessaire (lit, bureau, évier, wc, …). C’est un peu comme ma petite maison et je m’y sens bien dedans. Mais, malgré cela, je passe la plupart de mon temps en leur compagnie dans leur maison. Comme on dit en Belgique : « A nous 3, on a toudi eun sé quoi à dire ». Il y en a toujours un pour amuser la galerie (bon souvent c’est moi haha).

 

Voilà je pense que je vous ai raconté le principal. C’est d’ailleurs avec tristesse et nostalgie que j’écris ces dernières lignes. C’est un peu comme la phrase dans ‘Bienvenue chez les Ch’tis’ : « quand on vient ici on brait 2 fois, quand on arrive et quand on repart ». Ne pensez pas que j’ai pleuré en arrivant chez eux, mais j’avais un léger pincement au cœur de partir de chez moi pour un séjour de 5 semaines. Mais Bernard et Michel m’ont vite intégré et durant tout mon séjour ils ont été comme mes deuxièmes parents. On aura partagé des moments heureux et on aura eu bien du plaisir. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Je tenais juste à remercier tout simplement Michel et Bernard sans qui tout cela n’aurait pas été possible. Sachez que je ne regrette rien et qu’il est fort probable que je revienne pour de nouvelles aventures. Merci infiniment du fond du cœur et sachez que vous allez me manquer Tic et Tac ^^

Le petit belge,

Juju

P.S. : Je tiens à signaler que Bernard et Michel ne m’ont pas donné de l’argent sous la table pour que j’écrive ces lignes où il n’y a que du positif. Je n’ai fait que raconter mon ressenti ahah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*