Un été 2018 synonyme de rencontres enrichissantes sur fond de “désordre” climatique….

Merci à Toshiki et Hiroko qui vivent à Paris pour cette photo.

Alors que nous vous disions mi juillet avoir à peine mis le pied dans l’été, celui-ci s’est avéré hors norme. En général pendant trois mois, on n’enregistre en Corse presque aucune précipitation: il en est tombé 240 mm dont 145 mm rien que pendant les orages du mois d’août. Dans une atmosphère sub-tropicale, les eaux de la Méditerranée se sont réchauffées anormalement. A la faveur de l’arrivée de la première masse d’air froid, la tempête Adrian se forme au large de nos côtes le 29 octobre engendrant des dégâts sur les infrastructures du littoral. La vigilance rouge qui avait été promulguée a permis d’éviter le pire (c’était la première alerte de ce type en Corse du sud). Ici à la Casa Murza, à part des pluies torrentielles, les vents n’ont pas causé de dommages. Vous comprendrez pourquoi la plupart de nos hôtes, qui viennent presque tous du nord de l’Europe, trouvaient notre petite pelouse bien verte alors qu’eux se plaignaient de la sécheresse! Nous profitons donc d’une année de répit dans une sécheresse menaçant tout le pourtour méditerranéen.

Escapade en Sardaigne…

Sur une note plus réjouissante, le plaisir d’accueillir nos hôtes fût tel que nous n’avons pas vu le temps passer et mi-octobre, nous prenions le ferry pour la Sardaigne, curieux de savoir comment ses paysages, son mode de vie et son accueil pouvaient se comparer avec notre île. Nous en sommes revenus conscients que nous avions une très belle voisine mais qu’on ne pouvait comparer ce qui ne l’est pas. La Sardaigne est une grande île aux visages multiples mais la Corse reste un petit joyau bien à part. Cette visite n’aura fait qu’accroitre ce sentiment et conforter notre souhait de vous faire apprécier pleinement ce patrimoine naturel à préserver absolument.

Notre table d’hôte évolue…

C’est dans les Alpes de Haute Provence que nous sommes repartis en novembre nous initier auprès du chef cuisinier et permaculteur Bruno Doumaiselle à la Fée d’Arlane. Nous cultivions l’idée de nous orienter vers une cuisine végétarienne avec une note “gourmet” mais aussi celle de la partager avec nos hôtes qui souhaiteraient la découvrir. Nous avons vécu une semaine intense où nous avons pu arpenter et admirer un magnifique jardin en permaculture, y cueillir herbes et légumes pour la réalisation de savoureuses recettes que nous goûtions bien entendu! Forts de cette expérience, nous voici déjà lancés car Bruno nous a véritablement transmis sa passion d’une cuisine qu’il qualifie d’humaniste: un art de cuisiner où l’attention sera d’avantage portée sur l’équilibre des ingrédients, des saveurs, sur la qualité, l’origine et la diversité des produits, etc…

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne fin d’année en ces périodes un peu tourmentées où se remémorer les bons souvenirs en Corse ne sera pas superflu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*