Découvertes et rêveries au détour de la Casa Murza

 Pour nous faire un peu rêver dans l’attente de la nouvelle saison alors qu’ au cœur de l’hiver il neige à gros flocons, voici des détails de quelques objets rencontrés autour de la maison.

1/ bois flotté dont la forme évoque une île 2/Vierge à l’enfant sculptée dans l’argile par Michel 3/silhouette d’une violoniste

4/rosace de la casetta composée avec des fonds de bouteilles 5/Minerve, déesse romaine des arts, de la musique… 6/piège à rêve réalisé par Michel et Vinny

7/Apollon, dieu grec des arts, de la musique….8/angelot au candélabre 9/Bacchus, dieu romain de la vigne, de la végétation, de la danse…

 

Un été 2018 synonyme de rencontres enrichissantes sur fond de “désordre” climatique….

Merci à Toshiki et Hiroko qui vivent à Paris pour cette photo.

Alors que nous vous disions mi juillet avoir à peine mis le pied dans l’été, celui-ci s’est avéré hors norme. En général pendant trois mois, on n’enregistre en Corse presque aucune précipitation: il en est tombé 240 mm dont 145 mm rien que pendant les orages du mois d’août. Dans une atmosphère sub-tropicale, les eaux de la Méditerranée se sont réchauffées anormalement. A la faveur de l’arrivée de la première masse d’air froid, la tempête Adrian se forme au large de nos côtes le 29 octobre engendrant des dégâts sur les infrastructures du littoral. La vigilance rouge qui avait été promulguée a permis d’éviter le pire (c’était la première alerte de ce type en Corse du sud). Ici à la Casa Murza, à part des pluies torrentielles, les vents n’ont pas causé de dommages. Vous comprendrez pourquoi la plupart de nos hôtes, qui viennent presque tous du nord de l’Europe, trouvaient notre petite pelouse bien verte alors qu’eux se plaignaient de la sécheresse! Nous profitons donc d’une année de répit dans une sécheresse menaçant tout le pourtour méditerranéen.

Escapade en Sardaigne…

Sur une note plus réjouissante, le plaisir d’accueillir nos hôtes fût tel que nous n’avons pas vu le temps passer et mi-octobre, nous prenions le ferry pour la Sardaigne, curieux de savoir comment ses paysages, son mode de vie et son accueil pouvaient se comparer avec notre île. Nous en sommes revenus conscients que nous avions une très belle voisine mais qu’on ne pouvait comparer ce qui ne l’est pas. La Sardaigne est une grande île aux visages multiples mais la Corse reste un petit joyau bien à part. Cette visite n’aura fait qu’accroitre ce sentiment et conforter notre souhait de vous faire apprécier pleinement ce patrimoine naturel à préserver absolument.

Notre table d’hôte évolue…

C’est dans les Alpes de Haute Provence que nous sommes repartis en novembre nous initier auprès du chef cuisinier et permaculteur Bruno Doumaiselle à la Fée d’Arlane. Nous cultivions l’idée de nous orienter vers une cuisine végétarienne avec une note “gourmet” mais aussi celle de la partager avec nos hôtes qui souhaiteraient la découvrir. Nous avons vécu une semaine intense où nous avons pu arpenter et admirer un magnifique jardin en permaculture, y cueillir herbes et légumes pour la réalisation de savoureuses recettes que nous goûtions bien entendu! Forts de cette expérience, nous voici déjà lancés car Bruno nous a véritablement transmis sa passion d’une cuisine qu’il qualifie d’humaniste: un art de cuisiner où l’attention sera d’avantage portée sur l’équilibre des ingrédients, des saveurs, sur la qualité, l’origine et la diversité des produits, etc…

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne fin d’année en ces périodes un peu tourmentées où se remémorer les bons souvenirs en Corse ne sera pas superflu!

Un trophée pour la Casa Murza!

Côté trophées, c’est avec grande joie que nous avons avons reçu des Gîtes de France la récompense décernée aux meilleurs maisons pour la saison 2017. Par vos avis élogieux vous nous avez témoigné ainsi de votre appréciation: cela nous réconforte et nous aide à continuer ainsi à vous accueillir avec autant de plaisir!

La Corse aura connu un printemps pluvieux et il aura fallu attendre mi-juin pour que s’installe l’été. Cela nous aura valu un travail de longue haleine pour contenir une nature exubérante mais aussi beaucoup de jolies fleurs dans notre jardin : les sauvages côtoyant les cultivées en toute bonne entente.

Notre peine a été grandement allégée par la présence de Julien, revenu en coopération. Alors que nous étions tout à nos hôtes, il a assuré avec force et dynamisme la maintenance des jardins. Nous lui souhaitons bon courage pour son engagement ces prochains mois dans les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

Suivre les principes de la permaculture n’affranchit donc pas de toutes sortes de travaux liés à l’optimisation de la matière végétale en excédent. Cependant je peux vous dire que les signes d’une plus grande autonomie du système commencent à se montrer et cela est encourageant!

C’est aussi avec fierté que nous sommes la première maison d’hôte en Corse à avoir été sélectionnée par Gîtes de France dans la rubrique un séjour en « jardin d’exception ». Vous pourrez découvrir certaines plantes du maquis grâce à des étiquettes et un classeur vous donnera les informations détaillées. Voici la page où vous pourrez nous trouver : https://www.gites-de-france.com/location-vacances-Jardin.html?region_adm=8

En cette mi-juillet, c’est la pause de mi-saison à la Casa Murza et un air de vacances souffle dans notre village à la faveur de ce jour de Fête Nationale mais aussi à la veille d’un match de finale aux airs de 1998! Cette année encore, c’est à partir des conversations sur les plantes qui nous entourent que le partage se fait avec toujours autant d’intensité dans ce lieu qu’on nous dit « un peu hors du temps ».

Rendez-vous pour notre prochain récit à l’automne. Bonnes vacances!

Bienvenue au printemps!

Officiellement nous sommes dans le printemps quoique….. A Vico, nous sommes toujours dans le temps maussade et pluvieux : février et mars auront vu des records de précipitations avec 380 mm d’eau et 10 malheureux jours de soleil. On ne reconnaît même plus la Corse ! L’eau déferle des montagnes et les réserves se reconstituent doucement mais il faut rester prudent : la sécheresse excessive des étés reste redoutable. Dans ces expressions extrêmes du climat, c’est un printemps verdoyant qui s’annonce aux jardins de La Casa Murza. Le subtil parfum des iris et de la bruyère arborescente, a scopa, se mêle au bourdonnement des abeilles déjà en plein travail. Nous verrons, si, malgré le froid et la pluie, elles auron eu le temps de polliniser efficacement les fleurs de pêcher et d’abricotier.

Nous sommes bien affairés à la préparation de la maison pour nos premiers hôtes de la saison. Il y aura des aménagements à découvrir dans notre Casetta et de nouveaux éléments de décor sont venus enrichir les chambres. Les surfaces du jardin cultivables s’étendent, les parcelles se fertilisant au gré des apports de compost et de matières végétales.

L’hiver est aussi pour nous l’occasion de découvrir avec nos amis les sites que nous décrivons dans notre site internet : Bernard a en effet complété d’une façon détaillée, la partie consacrée aux environs et aux activités. Nous étions au site préhistorique du Monte Lazzu à Tiuccia. Ce site nous a beaucoup impressionné de par sa situation dominante sur l’embouchure du Liamone mais aussi par le ressenti de la présence humaine. On peut observer des cuvettes de broyage dont les traces sont visibles dans la roche. Un lieu d’accès aisé pour tous et qui vaut le détour.

Les rencontres avec les animaux au détour des routes du canton: ce ne sont pas toujours les vaches en divagation dont il faut bien sûr se méfier. Ce sont aussi des animaux qui attendent une petite gourmandise comme cet âne ou de tous jeunes et encore familiers veaux et cabris !

 

Visites d’hiver à la Casa Murza…

Nous avons reçu une famille de musiciens de Nagoya en visite à Paris. Mon métier de luthier m’a permis de voyager au Japon où j’ai toujours été reçu très chaleureusement. A leur tour, ils me font l’honneur de leur visite! Pris en charge par mes soins à l’aéroport, visite d’Ajaccio puis direction la maison où Michel nous attendait autour d’un bon dîner.

La Casa Murza a 10 ans!

Voilà dix ans déjà que nous partageons avec vous notre environnement de la maison « haut perchée » de Vico ! Vous êtes venus de France continentale, de Grande-Bretagne, de Belgique, de Hollande, de Suisse, d’Italie, d’Allemagne, du Canada, des USA et du Japon. Au gré de vos visites, nous avons fait connaissance et ce furent de belle expériences qui enrichissent notre quotidien.

Julien en Corse (décembre 2017)

Me voilà de retour pour vous raconter la suite de mon séjour en Corse. Je vais commencer par le seul point négatif : c’est qu’il passe beaucoup trop vite ahah. Quand on est à la casa murza, on ne voit pas le temps passer, tellement on prend le temps de vivre, d’apprécier les choses simples et de contempler des paysages qui méritent chacun un moment d’arrêt pour les contempler.